Évangile, méditation et prière de la semaine

par Paroisse St Théodore de l'Alliance

Évangile, méditation et prière de la semaine

le christianisme transforme le monde s'il est enraciné dans l’Évangile

 

Le Pape François

Venez derrière moi ! Être chrétien, c’est suivre quelqu’un: Jésus

 

 

Psaume 24, 4-5ab, 6-7bc, 8-9

Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve.

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours. Dans ton amour, ne m’oublie pas, en raison de ta bonté, Seigneur.

Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin. Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin.

 

Le 24 01 2021      3èm dimanche du temps ordinaire - Année B

  « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile »

 

Marc 1,14-20

 

Alléluia. Alléluia.
Le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile.

Alléluia. (Mc 1, 15)

 

14 Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;

15 il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

16 Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs.

17 Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »

18 Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

19 Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets.

20 Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

     - Acclamons la Parole du Seigneur

 

Marc 1,14-20        ( commentaire )

 

«J’établis que le IIIe Dimanche du Temps Ordinaire soit consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu», écrit le Pape François (Lettre apostolique Aperuit illis,30 septembre 2019).  

Dans toute la Création, la Parole de Dieu a placé les hommes – hommes et femmes – comme son lieu de prédilection. Ils sont ses enfants créés à son image et à sa ressemblance. Elle est leur fondation, leur chemin, leur quête et leur course. Qu’ils la connaissent ou ne la connaissent pas. Elle les porte et elle leur manque. Ils en ont faim et soif et se détournent d’elle, ils l’espèrent et la renient. Tout comme ils aiment et haïssent, ils parlent et ils mentent.

La Parole alimente en eux un combat qui fait de chaque existence une aventure, et elle connaît chacun par son nom.

Cris de joie, cris d’injustice ou de guerre, chants d’espérance et chants de joie, rien de tout cela n’est étranger à la Parole, comme toute souffrance, toute naissance, tout accomplissement et toute mort.

La Parole est le milieu des hommes, ils habitent en elles et elle habite en eux ; et rien ne lui échappe. 

La Parole ne passe pas sur la terre sans laisser ses marques et produire son fruit. Depuis le commencement, des écrits innombrables attestent de son travail dans les ténèbres humaines, sur les murs des cavernes, sur les peaux ou sur les papyrus.

Mais, plus récemment, la Parole fut envoyée pour parler elle-même à travers des prophètes, parler d’elle-même et de celui qui l’envoie de toute éternité. Elle s’est faite promesse, a soulevé ainsi des mots nouveaux, une grande attente chez ceux qui l’ont reçue. « A bien des reprises et de bien des manières, Dieu nous a parlé dans les prophètes… » (Heb 1, 1).

C’est une grâce immense qui nous fut donnée avec ces livres anciens par lesquels la Parole préparait les cœurs à son nouvel avènement.

« En ces temps qui sont les derniers, Dieu nous a parlé dans un Fils… » (Heb1, 2) « Par l’Esprit Saint il a pris chair de la Vierge Marie » (Credo). La parole s’est donnée à voir, à entendre, à toucher dans le corps de Jésus le Fils bien aimé, né dans une étable, humilié puis mort sur la croix, ressuscité d’entre les morts. Par l’Esprit Saint, lors de notre baptême, nous avons été greffés sur Jésus et la source de l’Esprit a surgi en nous alors que nous recevions sa marque et son chemin pour aller vers le Père.

C’est lui, Jésus-Christ Parole de Dieu, notre vie, lui que nous cherchons à toujours mieux connaître, mieux écouter et contempler. C’est de lui que nous désirons nous rendre proches, lorsque nous lisons, seuls ou ensemble, le témoignage de l’Évangile et toutes les saintes Écritures. Tout parle de Lui. Il nous attire à lui, nous rassemble et nous envoie, il nous nourrit à la fraction du pain et vient sans cesse s’unir à nous.

Par ce nouveau « Dimanche de la Parole de Dieu », le pape désire nous rendre plus audacieux et plus ardents dans la lecture de la Bible. Aujourd’hui, les moyens ne manquent pas – équipes fraternelles, groupes de lecture, équipes liturgiques – et d’autres moyens sont encore à trouver. Cette pratique commune de la lecture, est inséparable de la vie sacramentelle et de la mission, indispensable à la vie de toute l’Église. La proclamation de l’Évangile à la messe, liée à l’eucharistie, l’atteste. Vivons sans cesse ensemble les mots et les gestes du Christ ! Portons-les au milieu des hommes par toute notre vie !

    Père Alain Dagron

 

Le Pape François institue le Dimanche de la Parole de Dieu

Propositions de formation avec Foi et Culture

 

Au vu du contexte sanitaire, le service Foi et Culture a décidé

de reporter d'un an la totalité de son programme

 

cliquez et voyez

Cliquez sur l'image

 

&&

Se former en 2020-2021

 

cliquez sur l'image

 

&&

( cliquez sur l'image )

cliquez sur l'image

 

 

 

 

 

                                              

( cliquez sur l'image )