Évangile, méditation et prière de la semaine

par Paroisse St Théodore de l'Alliance

Évangile, méditation et prière de la semaine

 

" L'évangile appelle à un déplacement de nos regards "

 

G. Chaput, prêtre

Deutéronome 6, 2-6

Moïse disait au peuple :
    « Tu craindras le Seigneur ton Dieu.
Tous les jours de ta vie,
toi, ainsi que ton fils et le fils de ton fils,
tu observeras tous ses décrets et ses               

commandements, que je te prescris aujourd’hui,
et tu auras longue vie.
    Israël, tu écouteras,
tu veilleras à mettre en pratique
ce qui t’apportera bonheur et fécondité,
dans un pays ruisselant de lait et de miel,
comme te l’a dit le Seigneur, le Dieu de tes pères.
    Écoute, Israël :
le Seigneur notre Dieu est l’Unique.
    Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur,
de toute ton âme et de toute ta force.                  

Ces paroles que je te donne aujourd’hui
resteront dans ton cœur. »

 

 

Le 31 10 2021      31èm dimanche du temps ordinaire - Année B

 « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu...Tu aimeras ton prochain... »

 

Marc 12, 28b-34

Alléluia. Alléluia.
Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ;
mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui.

Alléluia. (Jean 14, 23)

 

28 Un scribe s’avança pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? »

29 Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. 

30 Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. 

31 Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

32 Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.

33 L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »

34 Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

- Acclamons la Parole du Seigneur

 

Marc 12,28-34 Tu aimeras…     (commentaire)

 Répondant à la question du scribe, Jésus rappelle le grand commandement de la Torah, celui qui donne sens à tous les commandements : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

     Nous connaissons très bien ces mots. Pourtant un détail devrait nous surprendre. Habituellement, un commandement est édicté au mode impératif. Or ici, le verbe « aimer » n'est pas conjugué à l'impératif mais au futur : Dieu ne dit pas « aime ! » mais « tu aimeras ». D'ailleurs en hébreu, l'impératif n'existe pas ; c'est la forme du futur - que l'on appelle l'inaccompli en hébreu - qui est utilisée ici. Nous pourrions méditer longtemps sur cette particularité de l'hébreu : car ce futur ou cet « inaccompli » en dit long sur l'espérance de Dieu à notre égard : « tu aimeras… un jour tu aimeras enfin... ». Ce verbe au futur est une promesse bien plus qu'un ordre. Ce que nous avons l'habitude d'entendre comme une injonction peut-être reçu comme un encouragement, une espérance.

     Il est vrai que lorsqu'il s'agit d'aimer nous sommes tous pris en défaut. Nous sommes tous dans l'inaccompli... Tous, nous pourrions répondre : « Mais je ne sais pas aimer, je suis tellement maladroit. Je veux aimer et je ne fais que me chercher moi-même. Je veux aimer et je m'agrippe encore et toujours à cet ego envahissant ». A cela, Dieu nous répond par un futur, un inaccompli qui ressemble à une promesse : « Tu aimeras... Bien sûr, tu n'aimes pas encore vraiment ; bien sûr tu restes empêtré en toi-même, ton amour est encore inaccompli. Mais tu aimeras... ».

     Mieux que quiconque, Dieu sait combien nous peinons à aimer en vérité. Mais le regard qu'il pose sur nous est beau, c'est un regard plein d'espérance, plein de lumière. C'est comme une main posée sur notre épaule, comme une aurore qui promet un jour lumineux : « Tu aimeras. Allez ! ne perd pas courage, tu vas y arriver, tu vas vraiment aimer. C'est même le seul chemin par lequel tu deviendras réellement toi-même, réellement humain ».

     Ce regard de bienveillance et d'espérance que Dieu pose sur chacun de ses enfants, c'est comme un chemin devant nous, comme un avenir ouvert, un horizon de terre promise. Dieu nous espère ! Et ce commandement devient une promesse, la plus belle des promesses : « tu aimeras ». Et l'avenir s'ouvre comme s'ouvre la mer vers la terre de liberté.

     Pierre Alain Lejeune, prêtre

 

Ils sont nombreux les bienheureux

lls sont nombreux les bienheureux qui n'ont jamais fait parler d'eux et qui n'ont pas laissé d'image.
Tous ceux qui ont depuis les âges aimé sans cesse
et de leur mieux autant leurs frères que Dieu.
Ceux dont on ne dit pas un mot, ces bienheureux de l'humble classe, ceux qui n'ont pas fait de   miracle.
Ceux qui n'ont jamais eu d'extase et qui n'ont laissé d'autre trace qu'un coin de terre ou un    berceau.
Ils sont nombreux ces gens de rien,
ces bienheureux du quotidien qui n'entreront pas dans l'Histoire, ceux qui ont travaillé sans gloire
et qui se sont usé les mains à pétrir, à gagner le pain.
Ils ont leur nom sur tant de pierres et quelquefois dans nos prières.

Mais ils sont dans le cœur de Dieu.
Et quand l'un d'eux quitte la Terre pour gagner la maison du Père, une étoile naît dans les cieux.
   

   Robert Lebel, prêtre

 

 

Le 01 11 2021        Tous les Saints

 « Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux !»

 

Matthieu 5, 1-12a

01 Voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.

02 Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :

03 « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.

04 Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.

05 Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.

06 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.

07 Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

08 Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

09 Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.

10 Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.

11 Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

12 Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux !

    - Acclamons la Parole du Seigneur

 

Mt 5, 1-12 Heureux, heureux, heureux !     (commentaire)

 

"HEUREUX, HEUREUX, HEUREUX"* : une jolie musique que nous connaissons bien. Attention qu'elle ne devienne pas une petite musique de nuit qui nous endorme. Les béatitudes ne sont pas une suite de recettes pour vivre content sans risque ; elles ne dessinent pas non plus le profil du gentil gars chrétien ou de la brave fille catho : toujours souriant (on est heureux, n'est-ce pas ?), même quand on lui marche dessus.
Non : les béatitudes forment un manifeste. Elles sont la première parole officielle, publique, de Jésus adulte, ses débuts de prédicateur. Et, comme souvent dans la
Bible, ce qui commence une nouvelle étape entretient des rapports avec le Commencement, c'est-à-dire le début de la Genèse. En Genèse 3, le serpent a dit à Adam et Ève qu'ils pouvaient tout voir, tout avoir, tout savoir, tout de suite, sans passer par Dieu, sans le fréquenter longuement : c'était un mensonge.
Les béatitudes racontent comment les Adam et les Ève que nous sommes peuvent vivre vraiment, quand ils acceptent de résister à la logique du serpent.

Être démuni, être esseulé : ce ne sont pas là d'éternelles occasions de me faire plaindre, mais des rendez-vous avec mon Père. Comment va-t-il me combler d'une manière qui n'appartient qu'à lui et à moi ?
Le meilleur moyen d'entrer dans les béatitudes, c'est de regarder comment Jésus les vit lui-même. Il ne faut jamais déconnecter les paroles de Jésus de la manière dont il les met en pratique. Un exemple : "heureux les doux". Si on fait son cinéma personnel, on "sait" ce que veut dire doux: n'est-ce pas être
une sorte d'imbécile heureux, bien avec tout le monde, mal avec personne, un grand benêt qui rase les murs avec un sourire un peu triste ? Non : être doux, c'est être comme Jésus quand il est doux. Dans l'évangile de Matthieu (Matthieu 21, 5), Jésus entrant à Jérusalem est présenté comme doux, et juste après (Matthieu 21, 12), on le montre en train de tabasser tous les marchands du temple, de les chasser en hurlant. Jésus est doux, mais pas comme on entend ce mot tant qu'on ne laisse pas Jésus nous l'expliquer. Est doux selon la Parole de Dieu, celui qui renonce à cette tension de sauver sa peau lui-même, et donc qui peut dire et faire ce qui lui semble juste sans se soucier de l'image qu'il donne.
"Heureux les doux" : heureux ceux qui agissent selon l'Esprit envoyé par le Père, sans passer leur temps à s'excuser de ce qu'ils font et à atténuer ce qu'ils disent. On pourrait continuer pour chaque verset. Les béatitudes, c'est un style de vie dans le Christ. Un style original, personnalisé, au rythme inattendu de l'Esprit.
C'est cela
qui rend heureux : savoir qu'on entre dans une vie personnelle habitée par Dieu. Cela ne plaît pas à tout le monde, et c'est bon signe : "heureux serez-vous quand on dira toutes sortes de mensonges contre vous".

   Philippe Lefebvre o.p.

 

VIENS, ESPRIT D'AMOUR

 

R. Viens, Esprit d'amour Ô Esprit très saint. Force des pauvres Souffle divin. (bis)

 

1. Dans nos souffrances, Ô consolateur, Viens à notre aide, Emplis-nous de paix. Dans nos détresses, De tous nos combats, Force des humbles, Viens nous délivrer !

 

2. Dans les ténèbres, Telle une nuée, Douce lumière, Illumine-nous. Lave nos âmes, Purifie nos vies, Que nos blessures Soient transfigurées.

 

3. Joie de nos âmes, Ô Esprit d'amour, Notre allégresse, Viens nous sanctifier. Rends nos cœurs simples, Unifie nos vies. Prends tout notre être, Nous sommes à toi.

 

Deux moyens de découvrir l'Antenne de Théologie

des Pays de l'Adour

2021 - 2022

 

cliquez sur l'image

 

 

&&&&

 

Propositions de formation avec Foi et Culture

 

cliquez et voyez

 

 

&&&&

Cliquez sur l'image

 

 

&&&&

Se former dans le diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron

 

cliquez sur l'image

 

 

cliquez sur les images

 

 

 

 

 

                                              

( cliquez sur l'image )